Aller au contenu

Conseils d'entretien

AIGUISER SON COUTEAU

Autrefois, dans les campagnes, on utilisait couramment une grosse pierre à eau que l'on faisait tourner en actionnant une pédale à pied pour affûter faux, serpettes, haches, ciseaux, et couteaux. Mais l'époque des rémouleurs est révolue. Il existe également de petits tourets recevant des pierres à aiguiser. Ils sont efficaces mais nécessitent un véritable savoir-faire sous peine de détruire irrémédiablement une lame en quelques secondes...
Les fusils à aiguiser destinés aux couteaux à cuisine sont à proscrire pour les couteaux de poche.


Si le couteau que l'on possède est doté d'une lame en acier au carbone, une pierre à huile est largement préférable. Surtout ne pas se faire un monde de cette opération, qui est en définitive toute simple ! Il suffit de quelques passages, en veillant à donner à la lame un angle de vingt degrés par rapport à la pierre. Il faut impérativement conserver cet angle durant toute l'opération, en n'oubliant surtout pas de travailler la pointe, qui est la partie la plus sollicitée.


ENTRETENIR SON COUTEAU DE POCHE


Un couteau ne doit pas seulement être affûté, il faut aussi en prendre soin et l'entretenir.
Essuyez la lame après chaque usage, si elle est en acier au carbone, passez-lui un peu d'huile régulièrement.
L'ouverture et la fermeture de cette lame doivent être souples et agréables. Or, les poussières contenues dans les poches ne font pas bon ménage avec les parties mobiles, c'est-à-dire le talon de la lame au niveau de l'axe et du ressort. Les débarrasser de ces impuretés est un jeu d'enfant à l'aide d'essence minérale puis d'un jet d'air puissant. Une goutte d'huile de temps en temps sur ces deux endroits ne fait pas de mal.
Pour l'entretien des parties métalliques (acier, maillechort, laiton ... ), lame comprise , utilisez une pâte ou un liquide à polir. On s'en doute, cette méthode ne fera pas de miracle en cas de rayures profondes. Il faudra donc s'en accommoder, comme de nos cicatrices, qui doivent être considérées comme autant de souvenirs.
Si le manche de votre couteau est en corne ou en ivoire, utilisez du blanc d'Espagne. Les cornes de cervidés ne nécessitent quant à elles aucun entretien.

Choisissez le meilleur lieu possible pour entreposer vos couteaux, afin d'éviter de les soumettre à des différences de chaleur ou d'hygrométrie trop importantes, et passez environ une fois par an de l'huile de lin spéciale pour crosse de fusil que vous trouverez chez les armuriers.
Sachez cependant que si votre couteau est régulièrement utilisé, il n'y aura pas meilleur produit d'entretien que la sueur de la main. Ni plus belle patine...

 

LES COUTEAUX PROFESSIONNELS

Pour les couteaux pro, même s'il est possible de le faire, un chef vous déconseillera toujours de laver votre couteau de cuisine au lave-vaisselle.

Trancheuse SoApéro

En excusivité
Votre trancheuse SoApéro®
personnalisable Gratuitement

La véritable trancheuse à saucissons SoApéro® sélectionnée par 3thiers. Personnalisez-la avec votre texte, pour un exemplaire unique.

Un produit 100% made in France.

J'en profite

CUISINE/CHEFS

Nos couteaux de cuisine professionnels indispensables dans une cuisine de qualité, 100% forgés et 100% français, fabriqués sur le bassin de Thiers, en acier inoxydable avec un manche en P.O.M. (Polymère haut de gamme résistant à toutes les contraintes).